Vous aimez la catégorie ‘Ca m’énerve’ ? Voici des billets qui devraient vous plaire

14
Sep

Medal of Honor sera interdit dans les bases américaines

Décidément, Medal of Honor fait encore parler de lui. Il y quelques semaines, je vous avait annoncé que Liam Fox, le Secrétaire de la défense britannique, avait décrit le jeu comme une insulte à la mémoire des victimes de guerre (Lire l’article ici).

Aujourd’hui on apprend qu’en plus d’être « insultant et déformant » la réalité, le jeu sera interdit dans les bases de L’US army. Si les soldats veulent se procurer le jeu, ils devront le faire en dehors de leurs bases.

Encore une fois, je trouve ca ridicule. Des jeux de guerre sont très nombreux et n’ont jamais dérangés au point d’en faire la censure. A l’époque des jeux sur les nazis, on en faisait pas toute une histoire. Certes, ce sont des périodes historiques déplaisantes mais il faut savoir se détacher.
Quand on gagne dans une manche, on est pas content parce que le soldat, une fois de retour chez lui, sera acclamé comme un héros mais surtout parce qu’on est très satisfait d’avoir démonté les joueurs en face.

Franchement les hommes politiques … grandissez un peu.

01
Sep

Le smartphone : l’empoisonnement des jeunes

Voila depuis quelques temps que je suis « choqué » des tendances mobiles actuelles. Il y a encore quelques années, on s’étonnait tous de voir des collégiens de 6ème ou 5ème avec des portables. Mais les gens se sont fait à l’idée et puis si les parents font plaisirs à leurs enfants en leurs offrant un portable d’un côté, ils s’offrent en même temps la possibilité de les tracker et ca les rassure toujours. De plus, ca améliore la sociabilité du gosse voir plus si affinité.

Par contre, ce qui m’étonne en ce moment c’est de voir les enfants du même âge avec des blackberry et/ou Iphone. Je trouve ça réellement inadapté. A la limite pour l’Iphone, il y a le côté ludique des applications (et encore, à part Facebook ils ne doivent pas en utiliser beaucoup) mais pour le blackBerry c’est tout simplement hallucinant.
Le smartphone de RIM est clairement pour les professionnels et je ne suis pas sur que ces derniers l’utilisent pleinement. Je doute qu’un gamin de 11 ans reçoivent 10 mails par heure (en dehors des spams facebook et MSN) et qu’il ait besoin d’application propre au Blackberry. De plus, l’utilisation d’internet doit certainement se limiter à Facebook et des jeux en PhP comme Travian, Ogame, …

De plus, le gamin va attirer la convoitise, la jalousie des autres et il arrivera bien un jour où il aura des soucis. Puis un gamin ça court et ça saute de partout avec un sac ou non. Sachant qu’avec ce genre de smartphone, la durée de vie après 2-3 chutes est très amoindrie.

Et je ne parle même pas des forfaits associés. En plus des changements et/ou réparations, il faut en plus débourser entre 45 et 50 € par mois pour les premiers prix.

Cette incompréhension est renforcée par le fait qu’il existe des téléphones bien plus adapté pour eux. J’ai testé, il y a quelques mois de ça, des portables pour jeunes avec tout ce qu’il faut pour eux : un Browser internet simple, l’accès à MSN illimité, une application facebook, des gadgets par çi par la avec la possibilité de télécharger des sonneries aussi énervante que persistante (Renée la taupe, si tu me regarde, ne croise pas mon chemin) et surtout avec un forfait adapté : Data et sms illimité, temps d’appel peu élevé. Pas de mails, pas de mms, pas de visio et pas de surtaxe liée au téléphone (contrairement à certains smartphone). Le tout pour des téléphones entre 50 et 80€ et des forfaits entre 10 et 30 € par mois. On peut noter là une avancée significative en terme de pricing, avancée qui continue en permanence. Il est donc toujours bon de jeter un oeil aux sites de comparaison de forfait mobile.

Les parents, faites plaisirs à vos enfants mais faites le d’une façon intelligente parce que ce n’est pas vraiment leurs rendre service voire même le contraire.

25
Août

Quand les jeux vidéo dérangent

Dans un article du dernier Sunday times (dimanche dernier pour les non anglophones), on apprend que Liam Fox, le secrétaire de défense britannique, pense que le dernier Medal of Honor est inacceptable. Malheureusement, ce n’est pas à cause du gameplay vu et revu (d’ailleurs, j’en parle ici) mais à cause d’un point de vue politique : pour lui il n’est pas normal, dans un jeu vidéo, de pouvoir incarner des talibans et de pouvoir recréer leurs actes car cela déforme la réalité et l’opinion de la population.

Je ne comprends pas cet acharnement sur la violence et le réalisme des jeux vidéo. Qu’est ce qui est le plus surprenant à votre avis : Un gamer qui raconte sa soirée de jeux vidéo de la veille à ses amis ou un politique qui reproche à ces mêmes gamers de ne pas savoir faire la différence entre les jeux vidéo et la réalité et de s’y réfugier en cas de problème ?
C’est justement les politiques et les médias qui utilisent les jeux vidéo en cas de problème : « Un jeune a tué son père, la raison invoqué serait les jeux vidéo », « Un grave accident de voiture à tué le jeune conducteur, la raison invoqué serait les jeux vidéo », « les jeunes ne comprennent pas l’importance et implication de nos forces militaires à l’étranger : la raison ? Les jeux vidéo déforme la réalité ».

Et j’exagère à peine. On entend ce genre de news au moins une fois par mois.

Oui, il y a des abus et il arrive que des personnes perdent la tête et font des répliques de jeux mais cela à du arriver que très peu de fois par rapport au nombre de conclusions que font les médias et les politiques. Pourquoi ne jamais se remettre en cause est le leitmotiv de ces personnes ? Pourquoi ne pas comprendre qu’il y a plusieurs raisons si des personnes perdent la tête ou qu’il peut avoir des problèmes de communication qui entrainent des incompréhension et/ou un non intéressement de la population sur un évènement ?

Pour en revenir à la citation de Liam Fox le fait de pouvoir incarner des talibans, et aussi de pouvoir gagner avec eux, ne retranscrit à la réalité et cela met à mal sa politique de défense. Il est à remarquer aussi qu’il ne dit pas un mot sur les films, les livres de fiction ou les séries traitant du même thème parce que ces derniers sont bien ancrés dans notre culture contrairement aux jeux vidéo. Il est très primaire et facile de comprendre que l’on devient agressif envers des choses que l’on de connait pas. Et ces dires sont amplifiés lorsque c’est un politique qui en parle. Je ne dis pas que ces derniers doivent tout savoir sur tout mais ils ont des experts auprès de qui ils se renseignent et malheureusement, pour faire le beau, ils jettent la pierre de façon hâtive sans se rendre compte des conséquences.

A chacun son travail. Celui des producteurs des jeux vidéo est de nous divertir alors que celui des hauts dirigeants est de faire fonctionner le monde.

Maintenant messieurs, il est temps de faire face à la vérité et sachez que lorsqu’on rencontre un problème, il y a 90% de chance que l’on soit l’auteur.

Haa, un bon coup de gueule comme il fait du bien d’en faire de temps en temps.

06
Juin

[Blabla…] Roland Garros, c’est terminé

Et voila, comme chaque année, Roland Garros s’achève dans une explosion de joie, celle des vainqueurs, dans l’amertume pour le finaliste vaincu. Et comme chaque année, on a eu le droit au même topo.

Tout d’abord, impuissant, nous avons pu observer l’inaptitude des Français à faire un Roland Garros potable (comme d’habitude? L’année dernière, c’était presque potable) : 31 joueurs engagés, 15 victoires, 31 défaites. Avec l’arrivée de la coupe du monde de football, nous sommes donc d’or et déjà préparés à mettre notre fierté nationale sportive de coté, et je n’en doute point, tel devra être le cas durant cet été.

Comme chaque année, on a pu assister à un tennis féminin des plus inintéressant qui soit. Entre le jeu lamentable produit par nos dames, les cris aigus à vous casser les tympans, et l’apparence physique de ces tas de muscles à vous en décoller la rétine, je ne comprends toujours pas pourquoi persévérer dans la diffusion de cet aspect de Roland Garros. Ah si! … l’équité, bougre quelle idée! Qui demande à voir du football féminin? Personne, et pourtant, c’est surement plus agréable visuellement. Alors le tennis … A défaut de me faire traiter de semi-facho-nazi-anti-féministe, reconnaissez au moins que le niveau est bien plus bas que celui des Hommes.

M’enfin, ca ne s’arrête pas là, car comme chaque année, on a eu le droit aux mêmes commentaires débiles, de commentateurs ayant un certain talent pour vous obliger à diminuer le son de votre TV. Être payé pour débiter de la merde à longueur de journée, quel taff formidable. Puis, lorsque c’est sur notre cher service public, on a même droit en bonus à de l’auto-congratulation constante accompagné d’une brin de pub au moindre temps de pause, soit quasi toutes les 5/10 minutes.

Heureusement qu’il reste encore des joueurs de talent dans ce mélange obscur à la sauce marketing, pour nous émerveiller.

Vive cet achèvement de Roland Garros et à l’an prochain 😉

17
Mai

Big Brother Awards 2010

Cette année, comme depuis 10 ans, le Big Brother Awards est organisé dans l’optique de sanctionner les pires atteintes à la vie privée, aux libertés publiques et individuelles. A cet effet, des titres Orwell sont remis (Orwell étant pour ceux l’ignorant, l’écrivain de 1984) et répartis par catégories (entreprises, localités, élus, etc).

Je ne vais pas entrer dans le débat de l’utilité ainsi que de l’objectivité de ces Big Brother Awards, simplement, leur lecture est toujours intéressante et révélatrice d’actes non forcement médiatisés. Qui plus est, la vie privée tant que les libertés individuelles ou publiques touchent forcement le plus grand nombre.

Quoi qu’il en soit, la liste des gagnants, ainsi que des nominés 2010 est disponible sur le site BBA France et j’en tire plusieurs remarques …

Sont majoritairement sanctionnées les personnes à l’origine de politiques dîtes sécuritaires et donnant ainsi l’impulsion à la mise en place de caméras de surveillances, fichiers en tous genres, etc (sans parler de l’abominable HADOPI). De ce point de vu ci, il y a donc clairement atteinte à la vie privée, même si celle-ci est censée être compensée par la sécurité publique (théorie du bilan).

En revanche, lorsque je vois apparaître les Infiltrés dans la section Mention spéciale médias (On parle bien ici de l’émission France 2, et non du film), je me questionne. Alors certes, ils font un taff de police (investigation, infiltrations, etc), mais la plupart du temps, les sujets évoqués sont utiles : je me souviens ainsi d’une émission ou une équipe de journaliste infiltrait le monde de la porno pédophilie, c’était tout simplement bouleversant, mais nécessaire. Une polémique alors inutile avait défrayer les chroniques lorsque les journalistes de Fr2 ont dénoncés aux forces de police les pédophiles rencontrés. Bah ouai … il aurait fallut laisser des gosses se faire violer, sous couvert de protection de la vie privée ou de principes journalistes. Bah non … il fallait faire ce qu’on fait ces journalistes consciencieux, animant l’une des rares émissions intéressantes de notre service public télévisuel car ne l’oublions pas la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres, telle était la vision des philosophes lumières.

Tout cela pour affirmer que les Big Brother Awards sont à mon sens intéressants, utiles, mais pas forcement porteurs de la vérité absolue. C’est donc à lire, sous un regard critique ; )