Vous aimez la catégorie ‘Quotidien’ ? Voici des billets qui devraient vous plaire

25
Nov

Ce qui vous attend très prochainement

Plop à vous,

Je voulais faire un petit billet pour vous expliquer quelle est ma vision d’un blog, ce que je vais faire du mien et pourquoi il pourrait vous intéresser.

Dans un premier temps, je ne souhaite plus être un bloggeur Gamer au sens où il est entendu actuellement. J’en suis beaucoup sur twitter et au final, c’est souvent la même chose : Ils reprennent les communiqués de presse reçus par mail et, quand ce n’est pas de la vulgaire paraphrase, c’est tout simplement un copier – coller. Ils gerbent des tonnes d’articles par jour ce qui implique que seule une petite parties des billets est pertinente. Ils veulent du trafic coûte que coûte pour monnayer le blog avec pubs et partenariats au lieu de réellement faire partager leurs idées, passions et émotions.

Je sais comment faire gonfler mon trafic, je sais comment monnayer un blog, je sais qui contacter pour avoir des goodies ou autres produits très attractifs utilisés pour les concours mais je ne trouve pas ca intéressant car au final ce n’est qu’artificiel et que si l’un d’entre eux venait à s’arrêter, les lecteurs trouveraient exactement pareil ailleurs.

Ne vous trompez pas, je ne me permets pas de les insulter, chacun mène son blog comme il pense le souhaiter mais ce n’est simplement pas ma vision.

Sur mon blog, j’ai envie de vous faire partager mon savoir vidéo-ludique. Certes, il n’est pas énorme, il n’est pas technique, il n’est pas universel. En réalité, je suis exactement comme vous. Je ne me pense pas supérieur car je consacre un temps de jeu plus élevé que la moyenne. Cependant, vous nous lisez car vous voulez avoir un avis sur une chose, vous aider dans un processus d’achat et de savoir le produit vous correspond. Je pense qu’il n’est pas utile de savoir combien d’hommes-heures ont été nécessaire pour le développement du jeu ou de connaître le nom du moteur graphique pour vous décider.

Vous ne verrez pas de billet du style : [Arrivage du jour], [Unboxing], [Reboxing] (si, je vous jure que ca existe), [People]. Pour la simple et bonne raison que ca ne vous apporte rien à part vous faire baver car les produits testés sont souvent reçus en avance.

J’ai sincèrement envie de vous donner un avis fonctionnel, personnel et surtout détaché de toute pression extérieur (réaliser du trafic, rester copain avec les community managers, peur d’être blacklisté, …). D’ailleurs, lors de mes précendentes activités, j’ai immédiatement lâché toute boîte qui me mettait une quelconque pression de résultat.

Je vais procéder de la façon suivante : Dans un premier temps, je vais utiliser la fonction de partage de la PS4. Je ne pense pas faire du streaming mais utiliser l’enregistrement de parties. Je vais jouer aux premières minutes du jeu (entre 5 et 15) sans m’avoir fait d’avis au préalable et si possible, je passerais les cinématiques où dialogue pour ne pas faire de spoil.

Je pense que cela sera intéressant pour vous car cela vous permettra de vous mettre dans la peau d’une personne découvrant le jeu et de savoir si c’est le produit que vous recherchiez ou non. Je suis conscient que 15 minutes pour un jeu ce n’est pas grand chose mais vous pourrez toujours lire un test complet ailleurs. Des personnes plus qualifiés que moi pourront vous en parler.

Entre temps, je vous parlerais d’un peu de tout et de rien et garder ma ligne éditoriale habituelle. J’aimerais aussi continuer à écrire des billets sur les jeux qui m’ont surpris (Le dernier Zelda sur 3DS par exemple). Je vais aussi me lancer dans la rédaction de critique sur les jeux de plateau tout en gardant un langue grand publique.

« Un bout de rien … pour un coin de tout »

Vous êtes prévenus !

03
Jan

Comment bien se comporter face à un service client ?

 

Depuis que j’ai déménagé il y a 6 mois, je rencontre les pires difficultés avec mes livraisons de colis. Pertes, vol, ouverture, colis non conforme, signature d’un inconnu : tout y passe.

Une fois le problème constaté, il faut se retourner contre le service client. Ce que je vais vous dire marche pour toutes les communications envers des entreprises et ce sont souvent des petits trucs qui feront avancer le problème. Je ne suis pas spécialiste de droits donc je ne vous citerais pas d’articles du code civil ou autres. En revanche, je vais vous donner deux/trois astuces.

Gardez votre calme ! 

En tout premier lieu, il est impératif de garder son calme et de relativiser. Certes, c’est embêtant de ne pas recevoir un colis comme prévu surtout si c’est pour une date précise (anniversaire, noël, Saint-Valentin, etc …) mais je vous rappelle que le but principal est de trouver une solution. Montrer votre mécontentement n’est qu’un objectif annexe. Si vous êtes énervé, vous pourrez être confus et donc mal compris.

Enfin, si votre interlocuteur en a le pouvoir, il sera plus enclin à vous faire une remise si vous êtes aimable et compréhensif car rien ne l’oblige à le faire. De plus, votre interlocuteur se sentira agressé et mettra du temps à traiter votre demander ou vous rappeler le cas échéant : Vous vous êtes certainement dit dans votre travail « Oh non, pas lui. Ça me gonfle de le rappeler, je le ferais plus tard ». C’est exactement le même principe car souvenez-vous que vous aurez à faire avec une personne qui n’est pas responsable de votre litige.

Avant d’appeler, récupérez un maximum d’information

Tout d’abord, penser à faire une recherche par vous-même : Allez au bureau de Poste ou demandez aux voisins s’ils n’ont pas reçu de colis ou s’ils ont des problèmes similaires.

Lorsque vous appellerez le service client, le premier stade du processus sera de vous demander des informations basiques : Pensez à récupérer ce que vous pouvez : N° de commande, N° de facture, N° de suivi, adresse de facturation et du destinataire, mail de facturation, date d’achat ainsi que l’éventuel historique de vos appels ou de vos actions concernant ce litige afin de pouvoir monter un dossier le plus rapidement possible.

Ceci vos permettra également de réduire vos nombres d’appels.

Lors de l’appel, restez factuel et compréhensif

Détachez-vous encore une fois de toute émotion et restez courtois. Expliquez les faits très simplement. Les personnes que vous aurez en ligne sauront quoi faire car tout est indiqué sur un processus qu’ils ont sous les yeux.

N’essayez pas de sauter des étapes. En général, les personnes vous liront un script et vous ne pourrez avancer que si vous répondez précisément à certaines questions. Cela peut être long mais c’est néanmoins nécessaire.

Vous aurez souvent à faire à un service client externalisé qui ne gère pas correctement la langue. Dans ce cas, faites des phrases courtes et restez très simple dans vos expressions. Sachez aussi qu’en cas de litige technique, vous serez transféré à une personne plus compétente donc ne vous perdez pas dans des explications compliquées.

La phase délicate : la négociation

Certains litiges sont plus complexes que d’autres. Même si la plupart du temps vous aurez une solution pré-faite, il est possible que certains services soient réticents voire même fermé.

Pour ma part, je vis les choses sur le moment. L’important est de trouver un effet de levier qui vous aidera à avancer. Si vous demandez quelque chose de réalisable et que vous trouvez le bon moyen de pression vous arriverez à vos fins tant que vous êtes de bonne foi. Si jamais cela ne marche pas, vous pourrez vous tourner vers des instances / associations bien plus compétentes que moi.

Après l’appel : le suivi

Si vous arrivez à résoudre vos problèmes dès le premier appel : tant mieux mais c’est rarement le cas. Une fois le dossier constitué, il doit remonter aux bonnes personnes, faire l’objet d’une enquête, d’un renvoi, etc …

Dans ce cas, n’hésitez pas à rappeler mais laissez un minimum de 3 jours ouvrés. Des appels trop fréquents et vous serez considéré comme harcelant alors que trop peu et vous serez considéré comme une personne dilettante et certaines sociétés feront tous pour vous oublier.

Quelques astuces

Les services que vous allez contacter seront équipés d’une fiche client et laisseront des commentaires à votre sujet afin que les collaborateurs puissent faire un suivi « personnalisé ». Donc modérez vos propos surtout si vous achetez souvent sur un site en particulier.

Certaines sociétés feront tout pour ne pas être contacté. Une société avec un service client correct mettra en avant un  numéro de téléphone mais d’autres ne mettront qu’un mail général, comme contact@magasin.com, qui passe souvent à la trappe. Pire, certaines sociétés mettent une adresse postale. Or savoir qu’elles ont leurs bureaux à Lyon ou à Paris ne va pas beaucoup vous avancer ! Tout cela a pour but de vous décourager à les contacter mais si vous cherchez un peu sur le site, dans les conditions générales par exemple, ou sur des forums externes vous pourrez trouver un numéro.

Il y a plusieurs moyens de prouver votre bonne foi. Si vous avez un suivi colis, vous pourrez démontrer à votre bureau de poste que le colis n’est pas en votre possession. Vous pouvez demander à voir la signature qui a été utilisé pour récupérer votre colis et montrer celle qui est sur votre carte d’identité pour comparer. N’hésitez pas à demander s’il y a une signature car même s’il n’est pas indiqué que le colis sera remis contre signature, il peut quand même en avoir une de faite.

Si un colis semble ouvert ou abimé, refusez-le immédiatement. Si vous l’acceptez sans réserve, le risque du colis vous sera transféré et votre transporteur sera levé de toute responsabilité et en cas de litige, vous serez en tort ;

Sachez aussi que vous avez 2 ou 3 jours pour faire part d’un refus de colis qui vous a été déposé indirectement.

Le site marchand, l’envoyeur, est tenu à ce que vous receviez le colis en bonne et due forme. Si cela n’est pas le cas, vous devez vous retourner contre lui. Ça sera à lui de se retourner contre le transporteur.

De même que si vous êtes l’envoyeur et que vous mettez des biens à forte valeur, pensez à prendre une assurance. C’est à vous de faire la démarche lors du dépôt de colis. Cela ne coûte pas grand-chose et ça évitera d’être remboursé à hauteur de 23€/Kg (assurance basique de la poste).

Quelques exemples de site marchand :

Amazon

Le SAV d’Amazon est très bon. J’ai déjà eu plusieurs fois à faire à eux et quand ils ont reconnu ma bonne foi, ils n’ont pas hésité à me rembourser ou me renvoyer le colis.

Il est à noter qu’ils ont une gestion intelligente d’un service client. En effet, j’ai eu un litige d’un colis qui avait une valeur de 15€ et j’ai été remboursé immédiatement. Le temps de l’appel à durée moins de 5 minutes. Cela aurait été idiot de passer plus de temps au téléphone à négocier car cela aurait coûté plus que 15€ à Amazon.

Il y a eu un suivi et un rappel de leur part. Je ressors content de ce service.

Pixmania

Cette fois, c’est très procédurier. Vous devez les contacter par téléphone, puis attendre leurs rappels, faire une confirmation orale, puis écrite, puis faire un suivi.

C’est long et épuisant. Surtout qu’ils s’acharnent à vous prouver des faits inutiles. Vous pourrez recevoir une lettre de la poste disant que vous avez bien reçu le colis comme indiqué sur le site de suivi alors que c’est justement l’objet de votre litige.

Cdiscount

C’est bien, ce n’est pas cher mais le service client ne doit pas être le poste de dépense principal. Vous avez la possibilité de faire un diagnostic en ligne de votre litige avec une liste de page internet à suivre mais cela reste très bancal. Par exemple, j’ai cliqué sur « Je n’ai pas reçu mon colis » et une fois ma commande sélectionnée, le message suivant apparait : « Selon le numéro de suivi, vous avez reçu votre colis. Nous ne pouvons pas traiter votre demande ». Bref, c’est inutile.

Ils n’acceptent que des demandes par courrier afin de vous décourager de faire une demande de litiges malgré le fait qu’ils possèdent un numéro de service client. En fouillant sur des forums, vous pourrez vous le procurer.

Une fois le service client en ligne, c’est compliqué de se faire comprendre car les personnes ne maitrisent pas forcément la langue.

Suivi absent, sens du service à revoir. Bref, Cdiscount est à fuir.

La poste

Vous n’obtiendrez pas grand-chose de la poste. Leur phrase préférée : « on ouvre une enquête et on revient vers vous ». Sachez qu’ils ne reviennent jamais vers vous. Vos « enquêtes » sont fermées sans que vous soyez mis au courant et les nombreux collaborateurs à qui j’ai parlé ne semblent pas montrer un quelconque intérêt à votre problème.

Le mieux que vous ayez à faire est de vous retourner vers votre site marchand et de fuir la poste.

18
Sep

Apprendre l’Anglais grâce aux séries : Oui mais quelle série pour quel Anglais ?

Tout le monde le sait. Pour parler anglais, il faut entendre l’anglais. L’idéal est une immersion totale dans un pays anglophone, coupé de ses racines. Seulement voila, partir ça coute de l’argent et ça prend du temps et il est rare d’avoir un surplus de ces deux notions. C’est pourquoi la solution de secours se trouve dans les séries. Il y en a pour tous les gouts : Science fiction, comédie, prise de tête tragédie, etc …

Trouver une série qui vous plait, c’est facile mais ce qui l’est moins en revanche c’est d’en trouver une qui vous correspond. En effet, elles n’ont pas toutes le même niveau d’anglais. Que ce soit en termes de facilités de compréhension ou de niveau de langue.

Voici une petite liste de série qui pourrait vous aider et vous correspondre. Mais avant, pour que cela soit efficace, vous devez regarder les séries en VO, c’est une évidence, mais sans sous titre ni même ceux en anglais.

Je vous accorde que vous n’allez pas comprendre tous les détails de la première série que vous allez voir mais ce qui est important c’est de comprendre l’utilisation des mots dans son contexte. Si vous lisez des sous titres, vous aurez la flemme d’écouter l’anglais et c’est ce qui vous fait progresser pourtant.

Une série comique pour commencer : Scrubs

C’est une série qui est facilement compréhensible. Les acteurs ne parlent pas trop vite à l’exception du Dr Perceval Cox quand il part dans ses monologues. Cette série fait très souvent référence à la culture américaine et c’est ce genre de connaissance qui fait que l’apprentissage est plus simple. N’ayez pas peur des termes médicaux parce que si je vous parle d’une leucémie aigue lymphoblastique (plus souvent nommée Lal) je doute que vous en connaissiez les détails donc connaitre le terme en anglais ne change pas grand-chose. De plus, c’est une série avec un format court (20 minutes) donc pas trop violent pour commencer. En revanche, je vous conseille de vous arrêter à la saison 7 et ce n’est pas parce que le niveau d’anglais change…

Pour rester dans le médical sans forcément quitter le comique, je vous propose House. C’est plus corsé cette fois, les acteurs parlent rapidement avec des phases « complexes ». Il faut s’accrocher mais vous aurez le droit de travailler votre oreille entre Chase qui est anglais et l’acteur principal Hugh Laurie qui masque brillamment son accent anglais.

En parlant d’entrainement pour la compréhension d’accent, je vous conseille Stargate Atlantis. Je vous vois d’ici entrain de penser que vous allez dire en commentaire que Stargate SG1 est bien meilleure, chose que je ne contredit pas mais je ne fais pas une comparaison de qualité de scénario mais bien de compréhension d’anglais. En effet, cette série est composée d’acteurs de différentes nationalités. Il y a des américains, canadiens, russes, ukrainiens, écossais, … C’est changements d’accent entrainent l’oreille et je vous certifie que si vous comprenez l’écossais, vous êtes à l’épreuve de n’importe quel accent.

Pour les accents étrangers, après l’écossais je vous propose l’accent Indien. Je vous conseillerais The big Bang theory mais seulement après s’être habitué aux séries sans sous titre et d’avoir un niveau correct. En effet, les acteurs parlent vite et il faut faire rapidement la distinction entre les changements de dialogue entre celui du commun des mortels et l’autre plus scientifique. Il y a beaucoup de références Geek qui sont très difficiles à traduire donc encore une fois les sous titres vous seront d’aucune utilité pour apprécier le potentiel réel de la série.

Je sais que je parle plus de séries SF ou comique. C’est pourquoi je vous propose aussi Dexter. L’avantage de cette série est que vous suivez un seul personnage principal ainsi que ses moindres pensées. Très peu de retenu dans le vocabulaire et cela vous rapproche de l’Anglais du quotidien.

Friends. Le classique. C’est l’une des séries qui vous aidera le plus parce que vous avez surement déjà vu tout les épisodes en français à la télévision (en même, ca passe sur 3 ou 4 chaînes différentes tous les ans) donc vous connaissez l’histoire et ce que les personnages veulent faire. Je vous conseille aussi les épisodes « Uncut » car le format TV impose un épisode entre 20 et 22 minutes et les réalisateurs doivent supprimer des scènes, pourtant très drôle, qui n’avancent pas le thème principal de l’épisode. De plus, les acteurs parlent lentement et articulent particulièrement bien (notamment Ross).

Je ne vous ai pas fait la liste de mes séries préférées sinon j’aurais rajouté Better Off Ted, Breaking In, Chuck, Community, End Game,  How I met your mother, Leverage, Suits et tant d’autres (ceci dit, je vous conseille quand même de les regarder) mais les plus efficace pour connaître l’Anglais.

Cette méthode a fait des miracles pour moi. Un été chez moi, n’ayant pas trouvé de job, je me suis mis devant les séries américaines tous les jours. A un moment, il m’a été pénible de trouver les dernières saisons en dvd et j’ai du prendre les dvd américains qui sont vendu dans les grands magasins mais il n’y a pas de sous titre français dedans. J’ai du me forcer à regarder les séries que j’aimais et en passant un oral d’anglais, je me suis rendu compte que j’étais à l’aise avec ce que je disais : pas d’hésitation, les mots de vocabulaire me venaientt directement en tête et même aujourd’hui il m’arrive d’expliquer des mots à mes proches naturellement sans savoir comment je connais ces mots.  J’ai passé le Toeic récemment et j’ai obtenu une note supérieur à la majorité des étudiants avec moi qui étaient parti 6 mois / 1 an dans un pays anglophone.

Au début, vous serez concentré sur votre écran, vous monterez le son fort pour bien entendre. Au fur et à mesure, vous allez vous habituer et avec le temps vous n’y ferez plus attention. De mon côté, j’arrive à mettre une série en fond et faire d’autre chose en même temps (jouer, blogger, …) et de comprendre sans difficulté. Par contre, ce n’est pas un épisode toutes les 3 semaines qui vous fera progresser. C’est une pratique à faire régulièrement pour être efficace.

En revanche, j’ai un accent très français. Et ca, les séries ne pourront rien y faire, il faut pratiquer 🙂

17
Mai

Brass Monki : Les sneakers custom

Parlons d’art, oui, mais d’art Geek … et ayant comme support des sneakers Nike. Mêlons à cela un aspect pratique, un certain talent et l’on obtient le travail de Brass Monki. Ce Monsieur customise des sneakers à l’aide d’effigies de jeux vidéos, cinéma, dessins animés, ou tout autre chose lui passant par la tête et le résultant est au rendez-vous. On pourrait penser que ces chaussures soient seulement réservées à la mode pour enfant, mais non, elles sont également à la portée de tout le monde.

Il expose pas mal de ses créations sur son site et en vend même quelques unes dans sa boutique lorsqu’il a le temps de les réaliser. Cependant, à 170/180 Livres la paire, vous avez le temps d’y songer.

J’accroche vraiment à ce type de création et certains modèles me tentent vraiment, comme la chaussure V. Je pense que je finirais par céder …

01
Sep

Le smartphone : l’empoisonnement des jeunes

Voila depuis quelques temps que je suis « choqué » des tendances mobiles actuelles. Il y a encore quelques années, on s’étonnait tous de voir des collégiens de 6ème ou 5ème avec des portables. Mais les gens se sont fait à l’idée et puis si les parents font plaisirs à leurs enfants en leurs offrant un portable d’un côté, ils s’offrent en même temps la possibilité de les tracker et ca les rassure toujours. De plus, ca améliore la sociabilité du gosse voir plus si affinité.

Par contre, ce qui m’étonne en ce moment c’est de voir les enfants du même âge avec des blackberry et/ou Iphone. Je trouve ça réellement inadapté. A la limite pour l’Iphone, il y a le côté ludique des applications (et encore, à part Facebook ils ne doivent pas en utiliser beaucoup) mais pour le blackBerry c’est tout simplement hallucinant.
Le smartphone de RIM est clairement pour les professionnels et je ne suis pas sur que ces derniers l’utilisent pleinement. Je doute qu’un gamin de 11 ans reçoivent 10 mails par heure (en dehors des spams facebook et MSN) et qu’il ait besoin d’application propre au Blackberry. De plus, l’utilisation d’internet doit certainement se limiter à Facebook et des jeux en PhP comme Travian, Ogame, …

De plus, le gamin va attirer la convoitise, la jalousie des autres et il arrivera bien un jour où il aura des soucis. Puis un gamin ça court et ça saute de partout avec un sac ou non. Sachant qu’avec ce genre de smartphone, la durée de vie après 2-3 chutes est très amoindrie.

Et je ne parle même pas des forfaits associés. En plus des changements et/ou réparations, il faut en plus débourser entre 45 et 50 € par mois pour les premiers prix.

Cette incompréhension est renforcée par le fait qu’il existe des téléphones bien plus adapté pour eux. J’ai testé, il y a quelques mois de ça, des portables pour jeunes avec tout ce qu’il faut pour eux : un Browser internet simple, l’accès à MSN illimité, une application facebook, des gadgets par çi par la avec la possibilité de télécharger des sonneries aussi énervante que persistante (Renée la taupe, si tu me regarde, ne croise pas mon chemin) et surtout avec un forfait adapté : Data et sms illimité, temps d’appel peu élevé. Pas de mails, pas de mms, pas de visio et pas de surtaxe liée au téléphone (contrairement à certains smartphone). Le tout pour des téléphones entre 50 et 80€ et des forfaits entre 10 et 30 € par mois. On peut noter là une avancée significative en terme de pricing, avancée qui continue en permanence. Il est donc toujours bon de jeter un oeil aux sites de comparaison de forfait mobile.

Les parents, faites plaisirs à vos enfants mais faites le d’une façon intelligente parce que ce n’est pas vraiment leurs rendre service voire même le contraire.