27
Avr

Francis Lalanne est loin de (s’)être couché

Avec ce genre de video, il est vrai que je passe du coq (l’)à l’âne.
Je suis tombé par hasard samedi soir au tout début de cette interview. Je ne suis ni fan de Francis Lalanne ni des deux journalistes en face mais je suis quand même resté devant l’émission, de Laurent Ruquier, On est pas couché.

Petite mise en situation, Francis Lalanne vient d’écrire un livre uniquement en vers avec pour thème la politique et le pouvoir. En face, deux journalistes, Eric Zemour et Eric Naulleau, qui ont pour travail d’être extrêmement critique envers l’invité. Ils ont souvent des arguments, pas les meilleurs, qui font mal et qui ont pour but uniquement de déstabiliser l’invité. Cette fois, cela a bien marché. Francis Lalanne a pris la mouche et s’emporte sur le plateau et une fois le cheval lancé, M. Naulleau n’a plus besoin de cravacher. Son sourire vers la fin de la vidéo est à remarquer.

Au milieu de tout ca, il y a Jean Marie Bigard qui, pour promouvoir son film, joue le médiateur. Un petit mot pour ce dernier, certains le trouvent complètement à la ramasse et écervelé mais je pense qu’il est loin d’être aussi stupide que ce qu’on peut dire et qu’il sait que l’attitude beauf marche et il en fait son affaire.

Vous avez aimé ce billet ? Compostez le :

RSS twitter facebook stumble upon reddit Delicious

Ce billet a été posté le lundi 27 avril 2009 dans la catégorie Insolite. Vous pouvez suivre les réponses de ce billet à travers ce flux RSS dédié.

Commentaires

2
  1. Le 28 avril 2009 DjinnS a dit :

    Jétais aussi devant (comme chaque samedi en fait …). J’ai trouvé Lalanee incroyable. On le fait passer généralement pour un débile alors qu’il est sans doute beaucoup plus intelligent que la moyenne. Ok, il a des moments de délire, des moments de pure délire, mais c’est un artiste, un poète comme il dit.

    Naulleau savait très bien ce qu’il faisait et comme s’y prendre pour faire le spectacle.

    Bigard, comme d’hab, sert à rien.

  2. Le 28 avril 2009 Olf a dit :

    Lalanne est ridicule, j’ai vu l’émission samedi, écouté ses arguments, lu quelques passages de son bouquin, …

    Bref, ce que je peux en tirer, c’est qu’il refuse toute discussion constructive sur le fond de son bouquin et centralise le débat sur la forme des critiques des Eric. C’est tout simplement dénudé de sens, il va de soit que lorsqu’un critique porte un commentaire sur une « œuvre » (ordre général), cela n’engage que sa propre parole et sa vision des choses. Il est donc inutile d’affirmer à chaque phrase « Je pense que […] et cela n’engage que ma propre vision des choses […] »: c’est bien sur implicite.
    Bref, un passage de l’émission inintéressant pour un fond non exploité … pourtant, il y avait tant à critiquer. En tous les cas, si c’est une tactique médiatique, c’est bien réalisé, mais j’en doute.

    Pour l’habituel et inutile Bigard, il reste fidèle à lui même. Il représente parfaitement le comique de base qui n’arrive pas à sortir de son rôle, de son personnage, quant il le faut.