08
Nov

Test de Battlefield 3

6 ans après Battlefield 2, le 3ème opus de guerre d’EA games est sorti fin octobre sur PC et malheureusement console.
Pourquoi cette distinction ? Tout premièrement parce que EA a maladroitement fait comprendre que le jeu n’a pas été développé pour être joué sur PC ce qui est un comble pour l’une des références de FPS. Le gameplay est lui aussi clairement orienté pour les consoleux.

Le mode solitaire qui porte bien son nom

En effet, Aujourd’hui, il est possible de jouer à BF3 en solo. Ce mode existe pour les joueurs de consoles qui n’achèteront pas de jeu si ce dernier est uniquement basé sur un mode multi-joueurs (l’exemple de MAG est parlant). Par conséquent, on remarque un jeu solo aussi scripté que Uncharted et aussi prévisible que ceux de Dynasty Warriors. On passe notre temps à observer l’action plutôt que de la jouer. Quand on arrive enfin à jouer, le gameplay est truffé de QTE. C’est-à-dire que le jeu vous oblige à effectuer certaines actions pour pouvoir progresser.

Parlons justement d’obligations. Dès les 5 premières minutes de jeu (mini spoil mais tout le monde à vu la vidéo), vous devez abattre un sniper situé dans l’immeuble en face du votre. En entendant les bruits de tirs, je me lève et je canarde sur le sniper, je le chope forcément mais non, je me fais tuer en un coup. Je recommence : je me décale du mur qui me protège et même scénario. 3ème essai : J’attends que le script se déclenche, qu’on me demande de prendre un lance-roquette et qu’on me dise de tirer. Où comment perdre 10 minutes pour arriver au même résultat. Le reste du solo est tout aussi frustrant même si de temps en temps on se rend compte que c’est vraiment la guerre.

On se rend rapidement compte que le mode à l’air très ouvert mais au final, vous devez simplement suivre un couloir sous peine de mourir comme un couillon sans réellement savoir pourquoi.

Aucun challenge pour finir le mode solo en mode difficile

Venons en au vrai jeu : Le multijoueurs

Beau, immersif, très haute qualité de son, vif et rageant. Voici les 5 qualités qui font d’un jeu réussi et BF3 les valide sans aucun souci.

Le jeu se veut dynamique et cela se ressent par plusieurs aspects. Premièrement : Iron man n’existe plus. On meurt en quelques balles et le HS est enfin fatal. Contrairement à Bad Company 2, la classe d’assault possède désormais de quoi vous soigner et ne rend plus de munitions. Comme il est en première ligne, il est facilite l’avancé de son escouade.

Les soldats et les véhicules possèdent désormais une auto régénération en cas d’inactivité. Je trouve que ca va dans l’optique principal du jeu c’est uniquement pour aider les consoleux pour survivre un peu plus longtemps (oui, à force de tirer tout droit et de se cogner contre les murs, il faut bien les aider).

Vous pouvez jouer 4 classes et une dizaine de véhicules. Chacune de ces possibilités a un système d’évolution unique. C’est-à-dire que vous débloquez les améliorations uniquement avec l’arme avec laquelle vous progressez. Par exemple, avec une arme de base, vous aurez peu de munitions et pas de lunette de visée. Avec un avion, vous aurez ni les missiles ni les leurres anti – missiles. Autrement dit qu’au démarrage, vous êtes de la belle chair à canon

la coopération : le compromis

Vous êtes plus un joueur PvE mais vous voulez quand même jouer avec vos amis ? EA a pensé, comme l’avait fait Modern Warfare, a un mode coopération. De tête, vous avez 6 missions et surement plus à venir. Comptez 15 minutes environ par mission. Une fois complétées, elles vous apporteront des armes utilisables en multijoueurs.

Battlelog et origin : rayez le logiciel inutile

Origin est un logiciel comme Steam permettant de canaliser plusieurs jeux et de faciliter l’interaction de la communauté avec les jeux EA. Autrement dit, vous pouvez jouer à BF3 et aux sims pour le moment. Le plate-forme n’est pas prête et aurait du être testé sur d’autres jeux avant le lancement du gros jeu d’EA. Plus une contrainte qu’autre chose, Origin est couplé à Battlelog qui est indispensable et utile.
Battlelog vous permet de gérer via votre navigateur internet votre jeu. En réalité, mise à part les options, Battlelog est le menu de BF3. Vous pouvez gérer vos connexions serveurs, voir vos stats, votre platoon (guilde), les succès et armes à débloquer, etc …
Une fois vos choix prédéfinis, vous pouvez choisir de jouer seul ou entre amis de façon assez simple contrairement à BC2 où la liste d’amis marchait une fois sur deux.

Et MW3 ?

Vous ne savez pas lequel choisir ? Voici mon point de vue :

Premièrement, si vous avez une console : montez vous un PC.

Si vous préférez le mode solo, passez votre chemin su BF3 et allez sur MW3 qui est bien plus efficace et prenant.

En revanche, si vous êtes un joueur PvP, foncez sur BF3, il est fait pour ca. Et puis Modern Warfare en muti … soyez honnêtes avec vous-même… N’insistez pas )

04
Nov

Soirée de lancement d’Uncharted 3

Sony France a eu la gentillesse de m’inviter fin Octobre à la soirée de lancement d’Uncharted 3.

La soirée a eu lieu au Riad Nejma au coeur de Paris. Un restaurant oriental parfaitement adapté au jeu. J’ai été accueilli par un dromadaire, des serpents et des danseuses et je savais qu’une bonne soirée allait se dérouler.

J’ai pu tester le jeu sur les différentes bornes présentes. Une partie dans le chateau en flamme et l’autre sur la piste de décollage (toutes deux présentes dans le trailer du jeu). Aucun spoil donc vu qu’on ne connait pas à quelle moment se situe l’action. Dès la réception du jeu, je vous ferais un test au petit soin garanti sans spoiler.

J’ai eu aussi l’occasion de tester le Sony Personal 3D Viewer. Ce casque – lunette est équipé de 2 écran de 0,7 pouce permettant d’afficher une qualité de 720p. J’ai joué à Uncharted 3 dessus et cela ne m’a pas convaincu pour le prix proposé (actuellement 800€) mais il faut aussi dire que le jeu n’a pas été développé pour la 3D (et heureusement).

Enfin, j’ai la chance de pouvoir Interviewer Christophe Balestra, Co-président de Naugthy Dog. D’après la rumeur « c’est un Français avec la classe Américaine« . D’ailleurs, il m’a reconnu le lendemain à au Paris Game Week (alors que j’étais dans un endroit où je n’étais certainement pas censé être :p) et ca, c’est la classe.

Voici les informations que j’ai pu avoir en 5 minutes : Le jeu est plus dynamique que le 2ème opus. Les scripts sont encore plus impressionnant et la durée de vie sera la même. Le fameux pass VIP supplémentaire servira à avoir des avatars supplémentaires (yeahy) mais surtout de bénéficier des nouvelles cartes en multi-joueurs en PvP et en co-opération.
En revanche pas de nouvelle sur Uncharted 4 sachant que le jeu a été fini début Octobre (j’ai tenté subtilement de glisser la question pourtant).

En résumé, une très bonne soirée de lancement. La meilleure de l’année juste devant celle de Killzone 3.

Je vous laisse consulter les photos de la soirée :
https://www.yousendit.com/download/T2dmc0wyRStUMFBsZThUQw

Ainsi que le trailer du jeu

Et pour finir en beauté, la vidéo de la soirée


Nov

Changer son pseudo sur BF3

La plateforme Origin semble être inutile mais s’avère un élément essentiel au bon fonctionnement de BF3.

Il y a quelques mois, EA games a associé les comptes sur son site aux comptes Origin. Vous vous souvenez de l’époque de BF2 ou bien avant où vous deviez créer un compte EA et que vous aviez encore votre pseudo juvénile comme « jtedechire« , « tesmortavu« , « Matjongledivin » et le classique « grobossdu93 » ?

Maintenant que vous êtes fier de vous même pour avoir retrouvé vos identifiants, vous vous connectez et vous voyez dès le premier frag votre pseudo et la … c’est bien plus que le drame.

Heureusement pour vous, voici le lien salvateur : http://www.origin.com/fr/change-id

Ce lien vous permettra de changer d’identifiant à condition que ce dernier ne soit pas utilisé et comptez une bonne heure pour que le changement soit effectué.

Une astuce valable pour les joueurs, les vrais. C’est à dire les utilisateurs de BF3 sur PC.

Merci qui ?

18
Sep

Apprendre l’Anglais grâce aux séries : Oui mais quelle série pour quel Anglais ?

Tout le monde le sait. Pour parler anglais, il faut entendre l’anglais. L’idéal est une immersion totale dans un pays anglophone, coupé de ses racines. Seulement voila, partir ça coute de l’argent et ça prend du temps et il est rare d’avoir un surplus de ces deux notions. C’est pourquoi la solution de secours se trouve dans les séries. Il y en a pour tous les gouts : Science fiction, comédie, prise de tête tragédie, etc …

Trouver une série qui vous plait, c’est facile mais ce qui l’est moins en revanche c’est d’en trouver une qui vous correspond. En effet, elles n’ont pas toutes le même niveau d’anglais. Que ce soit en termes de facilités de compréhension ou de niveau de langue.

Voici une petite liste de série qui pourrait vous aider et vous correspondre. Mais avant, pour que cela soit efficace, vous devez regarder les séries en VO, c’est une évidence, mais sans sous titre ni même ceux en anglais.

Je vous accorde que vous n’allez pas comprendre tous les détails de la première série que vous allez voir mais ce qui est important c’est de comprendre l’utilisation des mots dans son contexte. Si vous lisez des sous titres, vous aurez la flemme d’écouter l’anglais et c’est ce qui vous fait progresser pourtant.

Une série comique pour commencer : Scrubs

C’est une série qui est facilement compréhensible. Les acteurs ne parlent pas trop vite à l’exception du Dr Perceval Cox quand il part dans ses monologues. Cette série fait très souvent référence à la culture américaine et c’est ce genre de connaissance qui fait que l’apprentissage est plus simple. N’ayez pas peur des termes médicaux parce que si je vous parle d’une leucémie aigue lymphoblastique (plus souvent nommée Lal) je doute que vous en connaissiez les détails donc connaitre le terme en anglais ne change pas grand-chose. De plus, c’est une série avec un format court (20 minutes) donc pas trop violent pour commencer. En revanche, je vous conseille de vous arrêter à la saison 7 et ce n’est pas parce que le niveau d’anglais change…

Pour rester dans le médical sans forcément quitter le comique, je vous propose House. C’est plus corsé cette fois, les acteurs parlent rapidement avec des phases « complexes ». Il faut s’accrocher mais vous aurez le droit de travailler votre oreille entre Chase qui est anglais et l’acteur principal Hugh Laurie qui masque brillamment son accent anglais.

En parlant d’entrainement pour la compréhension d’accent, je vous conseille Stargate Atlantis. Je vous vois d’ici entrain de penser que vous allez dire en commentaire que Stargate SG1 est bien meilleure, chose que je ne contredit pas mais je ne fais pas une comparaison de qualité de scénario mais bien de compréhension d’anglais. En effet, cette série est composée d’acteurs de différentes nationalités. Il y a des américains, canadiens, russes, ukrainiens, écossais, … C’est changements d’accent entrainent l’oreille et je vous certifie que si vous comprenez l’écossais, vous êtes à l’épreuve de n’importe quel accent.

Pour les accents étrangers, après l’écossais je vous propose l’accent Indien. Je vous conseillerais The big Bang theory mais seulement après s’être habitué aux séries sans sous titre et d’avoir un niveau correct. En effet, les acteurs parlent vite et il faut faire rapidement la distinction entre les changements de dialogue entre celui du commun des mortels et l’autre plus scientifique. Il y a beaucoup de références Geek qui sont très difficiles à traduire donc encore une fois les sous titres vous seront d’aucune utilité pour apprécier le potentiel réel de la série.

Je sais que je parle plus de séries SF ou comique. C’est pourquoi je vous propose aussi Dexter. L’avantage de cette série est que vous suivez un seul personnage principal ainsi que ses moindres pensées. Très peu de retenu dans le vocabulaire et cela vous rapproche de l’Anglais du quotidien.

Friends. Le classique. C’est l’une des séries qui vous aidera le plus parce que vous avez surement déjà vu tout les épisodes en français à la télévision (en même, ca passe sur 3 ou 4 chaînes différentes tous les ans) donc vous connaissez l’histoire et ce que les personnages veulent faire. Je vous conseille aussi les épisodes « Uncut » car le format TV impose un épisode entre 20 et 22 minutes et les réalisateurs doivent supprimer des scènes, pourtant très drôle, qui n’avancent pas le thème principal de l’épisode. De plus, les acteurs parlent lentement et articulent particulièrement bien (notamment Ross).

Je ne vous ai pas fait la liste de mes séries préférées sinon j’aurais rajouté Better Off Ted, Breaking In, Chuck, Community, End Game,  How I met your mother, Leverage, Suits et tant d’autres (ceci dit, je vous conseille quand même de les regarder) mais les plus efficace pour connaître l’Anglais.

Cette méthode a fait des miracles pour moi. Un été chez moi, n’ayant pas trouvé de job, je me suis mis devant les séries américaines tous les jours. A un moment, il m’a été pénible de trouver les dernières saisons en dvd et j’ai du prendre les dvd américains qui sont vendu dans les grands magasins mais il n’y a pas de sous titre français dedans. J’ai du me forcer à regarder les séries que j’aimais et en passant un oral d’anglais, je me suis rendu compte que j’étais à l’aise avec ce que je disais : pas d’hésitation, les mots de vocabulaire me venaientt directement en tête et même aujourd’hui il m’arrive d’expliquer des mots à mes proches naturellement sans savoir comment je connais ces mots.  J’ai passé le Toeic récemment et j’ai obtenu une note supérieur à la majorité des étudiants avec moi qui étaient parti 6 mois / 1 an dans un pays anglophone.

Au début, vous serez concentré sur votre écran, vous monterez le son fort pour bien entendre. Au fur et à mesure, vous allez vous habituer et avec le temps vous n’y ferez plus attention. De mon côté, j’arrive à mettre une série en fond et faire d’autre chose en même temps (jouer, blogger, …) et de comprendre sans difficulté. Par contre, ce n’est pas un épisode toutes les 3 semaines qui vous fera progresser. C’est une pratique à faire régulièrement pour être efficace.

En revanche, j’ai un accent très français. Et ca, les séries ne pourront rien y faire, il faut pratiquer 🙂

16
Sep

[Test PS3] Resitance 3

Fin Aout, j’ai eu la chance de recevoir Resistance 3 (Encore merci à Sony France et BuzzParadise par la même occasion)

Dans les deux premiers épisodes, on incarnait Nathan Hale luttant contre des chimères grâce à un virus qu’il a contracté lui offrant des capacités de régénération lui permettant de lutter contre les envahisseurs. Cette fois, nous incarnons Joe, un père de famille tout tranquille, qui va évoluer tout au long de la partie.

Graphisme

C’est beau, c’est certain. Cela ne va pas vous scotcher sur votre canapé mais c’est toujours agréable d’évoluer dans un univers immersif. Des petits soucis d’aliasing par ci par la mais on en fait vite l’abstraction.

Gameplay

C’est un FPS console. Je ne suis toujours pas fan. On rentre dans les murs, on tire souvent à côté et on a un manque de sensation avec les armes. Certes, ce n’est pas uniquement du a Resistance 3 mais j’aurais aimé voir une ou deux innovations qui pourrait me faire oublier que je joue sur une console.

En contre partie, il y a de l’innovation sur les armes. Elle font tout (sauf le café) et chaque joueur aura le choix de jouer avec l’arme qu’il veut jouer et non l’obligation de prendre une arme ultime.

D’un côté on a de très puissantes armes et de l’autre on a une IA qui est plus artificielle qu’intelligente. ce qui baisse le challenge de jeu.

Durée de vie

Ayant un réseau assez instable en ce moment, j’ai trouvé que la partie multi joueur avait beaucoup de latence. Est les serveurs ou ma connexion, je n’ai pas réellement pu en juger. Quoi qu’il en soit, cela rajoute quelques heures au jeu mais sachez qu’en une dizaine d’heure (15 annoncées) vous pourrez finir la campagne solo. J’ai malheuresement l’impression que les jeux du moment se raccourcissent de plus en plus (ou deviendrais-je meilleur ?)

Conclusion

Si vous aimez les FPS consoles ce jeu est très sympathique. En revanche, malgré quelques sursauts de ma part, je n’ai pas réussi à être immergé dans l’ambiance.

Ceci dit, si vous avez aimez les deux premiers, allez y tête baissée