Vous voulez en savoir plus sur Athlètes ? Voici des billets qui vous permettront d'en savoir plus

20
Août

Les Gamers ont-ils la forme ?

Aujourd’hui, je suis tombé sur un article du Monde.fr daté du 18 juin dernier qui reprend une enquête d’une émission de France Culture ayant pour but de savoir si l’E-sport était réellement un sport et s’il faisait des gamers de véritables athlètes.

La réponse est très tranchée : Oui et Non.

D’un point de vue physique, les purs gamers (dans ce cas, des personnes n’ayant aucune autre activité) ont des capacités physiques amoindries pour leurs âges. L’étude met même en garde les gamers contre une possibilité accrue que crise cardiaque et d’obesité. Jusque la rien d’étonnant vue la forte proportion de malbouffe dans ce milieu (j’ai rarement entendu un joueur me dire après une grosse et intense session de jeu « afk, je vais me faire une petite salade » mais plutôt « attends bouge pas, je sors la pizza du four »).

Ca, c’était sur le point négatif.

Maintenant, les bons points : L’e-sport reprend exactement les bases d’un sport normal : Il y a des règles, des méthodes, un esprit de compétition et surtout beaucoup d’entrainement pour exceller. L’étude s’étonne même de la capacité empirique dont les joueurs font preuve. Je n’ai pas connaissance de cours du soir sur des FPS ou des MMO (mais s’il y en a sur des RTS, je suis preneur*).
Les gamers et les athlètes « classiques » ont des points communs : Physiquement, ils ont de très bons réflexes et une bonne endurance à l’encontre de la fatigue. Mentalement, ils ont, ce que l’auteur appelle, une grande capacité de « sentiment positif », un état d’esprit traduisant l’esprit de compétition, la hargne, ayant toujours un défi à relever.

J’ai toujours intiment pensé que l’e-sport était un sport comme les autres. Certes nouveau et sans dépense physique (en même temps, il en est de même pour les Echecs), mais le cerveau est sollicité et l’oblige à être vif. Alors certes, faire les mêmes tâches sur un MMO par exemple ca abrutit pas mal je l’avoue, mais sur des jeux plus rapides je suis sur que ca travaille pas mal la dedans. Il doit avoir une corrélation enter l’obesité et les jeux mais en même temps, l’obésité est liée à tout et les gamers que je connais sont loin d’être si gros que ca.
Il faut reconnaitre aussi qu’après une dure journée, il est tout aussi soulageant de déboiter du zombie que de courir.

Et vous, vous vous sentez comment après tant d’heures de jeu ?

* Edit : Évidemment, entre le moment où je rédige le post et le moment où je le publie, j’apprends qu’une université en Floride propose des cours de Starcraft 2