Vous voulez en savoir plus sur Ca m’énerve ? Voici des billets qui vous permettront d'en savoir plus

06
Juin

[Blabla…] Roland Garros, c’est terminé

Et voila, comme chaque année, Roland Garros s’achève dans une explosion de joie, celle des vainqueurs, dans l’amertume pour le finaliste vaincu. Et comme chaque année, on a eu le droit au même topo.

Tout d’abord, impuissant, nous avons pu observer l’inaptitude des Français à faire un Roland Garros potable (comme d’habitude? L’année dernière, c’était presque potable) : 31 joueurs engagés, 15 victoires, 31 défaites. Avec l’arrivée de la coupe du monde de football, nous sommes donc d’or et déjà préparés à mettre notre fierté nationale sportive de coté, et je n’en doute point, tel devra être le cas durant cet été.

Comme chaque année, on a pu assister à un tennis féminin des plus inintéressant qui soit. Entre le jeu lamentable produit par nos dames, les cris aigus à vous casser les tympans, et l’apparence physique de ces tas de muscles à vous en décoller la rétine, je ne comprends toujours pas pourquoi persévérer dans la diffusion de cet aspect de Roland Garros. Ah si! … l’équité, bougre quelle idée! Qui demande à voir du football féminin? Personne, et pourtant, c’est surement plus agréable visuellement. Alors le tennis … A défaut de me faire traiter de semi-facho-nazi-anti-féministe, reconnaissez au moins que le niveau est bien plus bas que celui des Hommes.

M’enfin, ca ne s’arrête pas là, car comme chaque année, on a eu le droit aux mêmes commentaires débiles, de commentateurs ayant un certain talent pour vous obliger à diminuer le son de votre TV. Être payé pour débiter de la merde à longueur de journée, quel taff formidable. Puis, lorsque c’est sur notre cher service public, on a même droit en bonus à de l’auto-congratulation constante accompagné d’une brin de pub au moindre temps de pause, soit quasi toutes les 5/10 minutes.

Heureusement qu’il reste encore des joueurs de talent dans ce mélange obscur à la sauce marketing, pour nous émerveiller.

Vive cet achèvement de Roland Garros et à l’an prochain 😉

25
Juin

Les parodies ? Ca m’énerve !

Alors qu’en fait pas du tout, mais je trouvais que le titre rentrait bien dans le contexte.

Depuis quelques temps, tourne sur la toile le titre « Ca m’énerve » de Helmut Fritz. Dont voici le clip.

Qu’on aime ou pas, vous l’entendrez surement un jour.
Alors que ce matin, en me levant (tardivement), que trouve je donc sur la toile ? Une parodie de « Ca m’énerve » sobrement et naturellement appelée « Ca m’excite« . Bon, je vous préviens, même si c’est chaud, il n’y a pas de quoi vendre des glaces

Enjoy.