Vous voulez en savoir plus sur Resistance 3 ? Voici des billets qui vous permettront d'en savoir plus

16
Sep

[Test PS3] Resitance 3

Fin Aout, j’ai eu la chance de recevoir Resistance 3 (Encore merci à Sony France et BuzzParadise par la même occasion)

Dans les deux premiers épisodes, on incarnait Nathan Hale luttant contre des chimères grâce à un virus qu’il a contracté lui offrant des capacités de régénération lui permettant de lutter contre les envahisseurs. Cette fois, nous incarnons Joe, un père de famille tout tranquille, qui va évoluer tout au long de la partie.

Graphisme

C’est beau, c’est certain. Cela ne va pas vous scotcher sur votre canapé mais c’est toujours agréable d’évoluer dans un univers immersif. Des petits soucis d’aliasing par ci par la mais on en fait vite l’abstraction.

Gameplay

C’est un FPS console. Je ne suis toujours pas fan. On rentre dans les murs, on tire souvent à côté et on a un manque de sensation avec les armes. Certes, ce n’est pas uniquement du a Resistance 3 mais j’aurais aimé voir une ou deux innovations qui pourrait me faire oublier que je joue sur une console.

En contre partie, il y a de l’innovation sur les armes. Elle font tout (sauf le café) et chaque joueur aura le choix de jouer avec l’arme qu’il veut jouer et non l’obligation de prendre une arme ultime.

D’un côté on a de très puissantes armes et de l’autre on a une IA qui est plus artificielle qu’intelligente. ce qui baisse le challenge de jeu.

Durée de vie

Ayant un réseau assez instable en ce moment, j’ai trouvé que la partie multi joueur avait beaucoup de latence. Est les serveurs ou ma connexion, je n’ai pas réellement pu en juger. Quoi qu’il en soit, cela rajoute quelques heures au jeu mais sachez qu’en une dizaine d’heure (15 annoncées) vous pourrez finir la campagne solo. J’ai malheuresement l’impression que les jeux du moment se raccourcissent de plus en plus (ou deviendrais-je meilleur ?)

Conclusion

Si vous aimez les FPS consoles ce jeu est très sympathique. En revanche, malgré quelques sursauts de ma part, je n’ai pas réussi à être immergé dans l’ambiance.

Ceci dit, si vous avez aimez les deux premiers, allez y tête baissée