Vous voulez en savoir plus sur SGC ? Voici des billets qui vous permettront d'en savoir plus

23
Fév

La Stargate Convention

Ce Week end, le 21 et 22 février, avait lieu la Stargate Convention (SGC, clin d’oeil au StarGate Command).

Quand j’en ai entendu parler, j’avais eu comme projet d’y aller en Cosplay avec une tenue d’Atlantis avec un vrai faux P-90 (la totale). Puis je me suis rendu compte que je n’avais pas le temps de m’y rendre et je suis passé à autre chose.

Seulement, Thomas Destouches, responsable des séries sur Allociné.com, a pris contact avec moi et m’a proposé d’y aller de sa part.  Du coup, je rejette un œil sur le site de la convention dont le programme s’était bien étoffé. Pour résumer : Compilation des meilleurs moments, exclusivité de la série Sanctuary, films amateurs, interviews des doubleurs français de la série, un spectacle en plusieurs parties et d’autres évènements plus mineurs de Harry Potter, Smallville et X-files.

Rentrons dans le détail. Tout d’abord, je n’ai pu me rendre à la convention que le Samedi parce que cela me semblait la journée la plus intéressante et que, même en étant fan, je me suis dit qu’en une journée j’aurais le temps d’en faire le tour.

A vrai dire, je m’attendais à un grand salon avec une décoration ciblée Stargate. Une porte des étoiles géantes, des costumes dans tous les sens.  Je me méfiais tout de même parce que la veille j’avais repéré que le site était en plein Paris (pas très évident de trouver une salle à la hauteur de mon imagination). Je suis arrivé vers les 11h30 (un samedi de convention ou pas, ca reste un samedi) et je vois une file d’attente immense. Je me mets gentiment au bout. Le dialogue est facile et l’ambiance est bonne car nous avons tous un point commun. Après avoir appris que la salle était pleine et qu’ils ne laissaient rentrer personne, souci de sécurité, j’ai décidé de faire jouer ma venu pour la presse pour zapper quelques heures de d’attente. Je rentre sans problème, devant le regard de dizaines de gens qui m’auraient tué pour faire la même chose. Je rentre tout excité et je tombe sur une salle de spectacle. Un grand parquet sur ma gauche et une scène sur ma droite. Concernant la décoration, une porte des étoiles (un poil plus petite que la taille réelle) et quelques affiches de partenariats sur les murs, sans plus. Plusieurs personnes déguisées, de façon plus ou moins pertinente, en terriens, Wraith, Jaffa et autres, et parmi les dissidents, on retrouve un Dark Vador, plusieurs Obi-One Kenobi et un superman.

En dehors de ça, la population était hétérogène. Il y avait des jeunes, des … moins jeunes, hommes et femmes, parfois on tombait sur une famille entière.
Il y avait quelques stands. Un stand de maquillage, pour être déguisé en Wraiths. Un stand de Stargate TC, un fps Stargate utilisant un mod Half Life premier du nom, malheureusement à l’abandon aujourd’hui. Toujours dans les jeux video, Stargate World, le Mmo de la série, avait un stand lui aussi mais, à part de la présence, il n’apportait pas grand chose (pas de news ni d’exclusivité). Et quelques stands de fans (création d’objets, de jeu de société, des projets d’animations).

C’est tout pour la forme, maintenant, le fond.
D’après le programme annoncé, ca devait être une convention intéressante. Seulement, j’ai l’impression que rien ne s’est déroulé comme prévu.
Déjà, la convention a commencé avec une demi-heure de retard et lors de mon arrivé, le projecteur, qui devait diffuser un film amateur, ne marchait pas et les organisateurs tentaient tant bien que mal de meubler le tout. Une fois l’installation terminé (au bout d’une bonne demi heure en plus la demi heure de retard), c’est au milieu de la diffusion que le film plante et ce plusieurs fois. Encore 20 minutes d’attente pour voir la fin du court métrage.
Ensuite, la première partie de Sanctuary, l’exclusivité du salon, a eu lieu sans encombre. La pause déjeuner était arrivée mais je n’ai osé sortir en ayant peur de ne pas pouvoir revenir dans l’espace Reuilly. Aucune restauration n’était prévue malheureusement. Plus d’une heure après, au lieu de la demi heure prévue, on avait le droit à la diffusion de la deuxième partie de la nouvelle série qui passera mi-mars en France sur Scifi.
Petit bilan jusque là, deux épisodes de 45 minutes et un film amateur d’une durée de 20 minutes en 5h30 de convention. Pas l’extase. Heureusement que, pour nous occuper, la Mairie de Paris nous offrait le wifi.

L’un des animateurs nous fit l’annonce que tout le monde attendait, la rencontre avec les doubleurs des voix françaises allait avoir lieu… dans 15 minutes (heure d’organisation, soit 1 heure d’attente).
Etaient présents, la doublure de Ronon (Petit, fort, blanc et chauve. Pas des plus fidèles au personnage), Mckay, Weird, Beckett et Daniel Jackson. A part ce dernier, on a eu l’impression au commencement, et la confirmation par la suite, qu’ils ne se sentaient pas concernés par la série. « Je ne savais pas que mon personnage avait fait ça », « Les trucs… les machins dans son corps… « , »Quoi ? Je ne suis pas vraiment mort ? ». Bref un désintéressement de la série « Stargay » comme ils l’a nomment. Je suis parti avant la fin de leurs interview aux alentours des 17h30. En sortant, j’ai cru recroiser des gens, devant la porte, que j’avais laissé le matin même.

Au final, je suis sorti déçu de cette convention. Certes organisée par des amateurs (selon leurs dires), sans moyen extraordinaire et avec l’entrée gratuite, j’ai eu l’impression d’avoir passé une journée un peu légère. Le programme n’a pas été respecté, que ce soit en terme d’horaire ou de contenu. Encore une fois je n’étais pas présent le dimanche et ils se sont peut être rattrapé mais je plains les fans qui ont attendu pendant plusieurs dehors  et surtout ceux qui sont venus de province pour voir une petite partie de pas grand chose finalement.

Un mini montage de ce que j’ai filmé et des photos seront à venir d’ici peu.